Comment attirer la faveur de Dieu sur ton couple ?

Comment attirer la faveur de Dieu sur ton couple ?

Chère lectrice,

Je t’écris de mon bureau (en fait celui de mon mari que je squatte en ce moment car le mien n’est pas encore aménagé- vivement que notre installation se termine pour de vrai !) d’où je peux contempler un magnifique arc-en-ciel qui s’est dessiné au travers des nuages. Un arc-en-ciel qui me rappelle bien évidemment l’histoire du Déluge dont je vais encore te parler cette semaine. Honnêtement, je ne pensais pas que j’aurais autant de choses à te dire sur Noé quand j’ai commencé l’étude de ce verset :

C’est par la foi que Noé (…) construisit une arche pour sauver sa famille. Hébreux 11.7

Si tu as manqué les épisodes précédents, tu peux les retrouver ici (partie 1 et partie 2)

Aujourd’hui, je vais aborder la question du couple en m’inspirant de l’histoire de Noé (ça a l’air un peu bizarre mon affaire, non ?). Le Seigneur avait investi le patriarche d’une mission : sauver sa famille et une paire d’animaux de chaque espèce en construisant une arche. Au passage, si Noé était en mode préservation des espèces, David et moi sommes plutôt dans une logique d’extermination de la faune locale depuis notre arrivée à la Réunion : nous pourchassons babouks, fourmis, moustiques, cafards et autres margouillats (tu sais, ces mignons petits lézards qui laissent leurs crottes partout dans ta maison). Et depuis samedi, nous faisons la chasse à la souris depuis qu’un petit rongeur s’est introduit sous mes yeux dans ma chambre (stupeur !)… Non, non, je t’assure, pourtant, ma maison n’est pas insalubre … C’est le comité d’accueil qui se poursuit ….

(Si tu as commencé à lire l'article dans un courriel, reprends ta lecture ici)

carnet marquepage.png

Mais revenons à l’arche de Noé. Conformément aux instructions de Dieu, celle-ci était divisée en trois étages, eux-mêmes compartimentés en cellules. J’imagine qu’il y avait un espace réservé à Noé et sa famille alors que les autres compartiments servaient à loger les animaux. De même, rien n’a dû être laissé au hasard et chaque espèce d’animal devait avoir sa place assignée (j’imagine que les lions ne cohabitaient pas avec les brebis). Tout le monde à bord devait avoir une place spécifique afin que cela ne vire pas au chaos d’autant que cette petite croisière sur les eaux dura un peu plus d’une année. Dieu avait prévu cette structure de l’arche pour que le voyage soit le plus agréable possible.

Il en est de même pour le couple et la famille. Dieu a prévu une structure avec un rôle et des responsabilités particulières pour l’homme et la femme afin qu’ils vivent en harmonie ensemble, afin que là aussi, le voyage de la vie soit des plus agréables. La Bible énonce clairement que l’homme est le chef de la femme (Eph. 5.23). Telle est la règle de base que Dieu a établie au sein du foyer. Chère lectrice, j’espère que tes cheveux ne se hérissent pas sur ta tête à la lecture de ces quelques mots, j’espère que je ne t’ai pas déjà perdue, essaye de poursuivre… Le Seigneur a donné une autorité spécifique au mari dans le couple et l’épouse a le devoir, quant à elle, de s’y soumettre. Mais si l’homme a reçu une autorité particulière, il a aussi surtout hérité de responsabilités qui lui sont propres. Chère lectrice, retiens ce premier principe : pas d’autorité sans responsabilité. Le mari est le premier responsable du foyer, c’est à lui d’être un leader (pas un despote !) selon le cœur de Dieu pour sa famille. Il a la responsabilité de diriger et de prendre soin des siens et c’est à lui en premier que le Seigneur demandera des comptes sur la conduite du foyer.

Deux autres remarques préalables :

-       C’est le mari qui a reçu une autorité sur son épouse, pas le genre masculin sur l’ensemble de la gente féminine. L’autorité de l’homme sur la femme est réservée au cadre du couple. (Ton voisin ou un frère dans l’église n’a donc aucune autorité sur toi !)

-       Alors que l’épouse se doit de se soumettre à son mari, celui-ci a pour vocation d’aimer sa femme (et non de lui imposer la soumission) comme Jésus a aimé l’Église et pour laquelle il s’est sacrifiée. En d’autres termes, un époux devrait être prêt à mourir pour sa femme, il doit l’entourer de soins et l’aimer comme lui-même. Ne trouves-tu pas que c’est un appel exigeant que Dieu adresse aux maris ? Peut-être même plus que la soumission de l’épouse ! Se soumettre à un mari aimant, attentionné, bon et bienveillant devient alors chose aisée, non ?

Chère lectrice, le Seigneur veut notre bien et notre bonheur, la soumission n’est pas une règle établie par Dieu dans le but de cautionner des maris tyrans ou des tortionnaires. Ce n’est pas le cœur de Dieu, ce n’est pas l’intention de Dieu. Le principe de la soumission de la femme a été détourné par le diable et par les hommes pécheurs pour opprimer les femmes au cours des siècles. Certains, Bible en main, ont défendu l’indéfendable, ont justifié des aberrations (violence physique, sexuelle, et j’en passe …) au nom d’un principe de soumission, mal compris et élevé au-dessus de tout ! NON ! Il est clair que ce n’était pas l’intention divine. Tout conseiller conjugal chrétien digne de ce nom vous dira d’ailleurs de fuir un mari qui vous bat et met en danger votre vie ou celle de vos enfants. De même, la soumission ne consiste pas à s’écraser ou à accepter de faire des choses avec lesquelles la Parole de Dieu est en désaccord, sous prétexte que notre mari l’exige de nous. Notre soumission est d’abord envers Dieu et envers sa Parole.

Tu sais, la soumission n’est pas un signe de faiblesse, c’est une valeur importante du Royaume de Dieu. Les anges et Jésus lui-même sont soumis au Père. De même que Jésus n’est pas inférieur au Père, de même la femme n’est pas inférieure au mari. Ils sont de valeur égale mais ont des rôles différents. Dieu voulait et veut toujours que l’homme et la femme vivent en harmonie, en unité, chacun à sa place et chacun avec le rôle qu’il lui a confié. Les abus en tout genre commis envers les femmes ou les revendications féministes voudraient nous faire oublier que ce principe de la soumission a été établi pour notre bien.

 Vois-tu, je n’avais pas compris cela. Dieu a dû me l’expliquer et a dû éduquer (et il continue de le faire) ce petit (et parfois grand) côté rebelle que je peux avoir ! Moi, me soumettre ? Tu rigoles ou quoi ? Tu ne vas pas me dire ce que je dois faire ! Je suis une femme émancipée et libre, j’ai fait des études, je suis instruite, je suis une femme éclairée et indépendante ! Mais je n’avais pas compris ce qu’était une union selon Dieu et quels étaient mes propres responsabilités pour rendre mon couple heureux. Je m’étais embarquée dans l’aventure du mariage sans qu’on m’enseigne ces choses, j’étais ignorante. Mais le Seigneur m’a dit clairement un jour que j’avais besoin de me soumettre à mon mari, d’accepter son leadership. Mon attitude était loin d’être exemplaire. Oui j’aimais mon mari mais je n’arrêtais pas de discuter ses directives et de contester. J’étais entêtée. En tant que mari, c’est à lui de prendre le volant, sauf que moi, j’avais parfois les deux mains sur le volant (j’aurais peut-être même pu mettre mes pieds !) Tu sais ce qui arrive dans ce cas de figure ? Des accidents ! ou pour être plus clair : des disputes, des querelles, des incompréhensions, et inévitablement des larmes!

Je ne prétends pas dans ce carnet faire une étude biblique exhaustive sur la soumission de la femme. Ce n’est pas le but ! Mais je veux t’interpeler sur le fait que des fois, la femme ne respecte pas l’autorité de son mari, elle le méprise et l’empêche d’assumer ses responsabilités. J’ai été moi-même témoin de scènes navrantes où, devant public, des épouses, chrétiennes ou non, méprisaient ouvertement leur mari, le ridiculisaient aux yeux de tous ou laissaient entendre qu’il était un incapable. On discernait clairement que ces épouses prenaient le leadership du foyer et usurpaient l’autorité du mari. Honnêtement, ce genre de scènes me mettaient mal à l’aise, on voyait bien qu’il y avait une anomalie dans leur couple et que le mari souffrait. Ces mêmes femmes priaient peut-être que leur mariage soit en santé, que leur couple soit fort, leur mari aimant… Il arrive parfois qu’un mari décide d’acheter la paix dans son mariage, il n’ose plus rien dire et renonce ainsi à son autorité de peur que sa femme ne pique encore une crise si elle n’a pas le dernier mot … Comment s’attendre à ce qu’un tel couple fonctionne et que Dieu bénisse cette union si les règles qu’il a établies ne sont pas respectées ? L’insoumission répétée, le manque de respect envers son conjoint laissent des blessures profondes dans le cœur d’un homme. Ils sabotent le mariage. Et lorsqu’on fait du mal à son mari, on se fait du mal à soi-même (une grande leçon que j’ai apprise !)

Te souviens-tu de ce verset ?

La femme sage bâtit sa maison, Et la femme insensée la renverse de ses propres mains. Pr 14:1

Je ne veux plus pour ma part être ce genre de femme insensée qui détruit son mariage de ses propres mains. Je veux apprendre à me soumettre de bon cœur et éduquer mes filles dans ce domaine afin qu’elles ne fassent pas les mêmes erreurs plus tard.

Chère lectrice, qu’est-ce qui t’empêche de te soumettre à ton mari ? Ta propre conception du mariage ? Les mauvais modèles que tu as eu sous les yeux enfant avec une mère dominatrice ou un père abusif ? Le caractère difficile de ton mari ? Son manque d’amour à ton égard ? Les mauvais exemples du passé ou du présent ne doivent pas nous empêcher d’obéir à la Parole de Dieu. Le Seigneur me l’a clairement dit : ma soumission amène sa faveur sur mon mariage. Même si le contexte n’est pas idéal, le Seigneur attend de nous que nous respections notre mari et que nous lui permettions de diriger notre foyer. On ne peut pas attendre qu’il soit parfait pour commencer à obéir à la Parole ! J’ai personnellement lu des tas de témoignages où un mariage était soudainement restauré parce que la femme s’était mise à respecter son conjoint. Le cœur du mari n’y était pas resté insensible et l’atmosphère familiale avait changé du tout au tout. Pour le plus grand bonheur de l’épouse et des enfants !

Chère lectrice, je t’encourage à faire confiance à Dieu et à ton époux. Partage tes opinions, conseille ton mari et prie pour lui mais soumets-toi en bout de ligne à la décision finale qu’il prendra. Si tu veux que le chaos cesse dans ta maison, décide, pour ta part, de te soumettre au leadership de ton conjoint. Accepte de retirer complètement tes mains du volant (n’y laisse même pas quelques doigts) et profite du paysage ! Une chose est sûre, un mariage qui respecte les principes divins d’amour (pour l’homme) et de soumission (pour la femme) sera un mariage béni.

Un dernier conseil : Si tu es célibataire et que tu envisages de t’engager dans les voies du mariage, as-tu réfléchi à ceci : avais-tu réalisé qu’une fois la bague au doigt, tu devras te soumettre à ce beau jeune homme qui te fait tourner la tête ?  Est-il digne de ta soumission ? Est-ce un homme sage et aimant ? Après que vous soyez passés devant M. le maire, c’est lui qui deviendra le chef de ton foyer. Chère lectrice, je te conseille de valider auprès du Seigneur si cet homme est bien celui qu’il a réservé pour toi pour te rendre heureuse.

Si tu veux attirer la faveur de Dieu sur ton mariage, je t’invite à prier avec moi maintenant :

Je te demande pardon pour toutes les fois où j’ai désobéi à ta Parole Seigneur et où j’ai refusé de me soumettre à mon mari. Pardon d’avoir pris des fois une place qui n’était pas la mienne. Saint-Esprit, enseigne-moi la valeur de la soumission et ce qu’elle est réellement. J’accepte que mon mari soit le leader de mon foyer. Je choisis de me soumettre à lui par amour pour toi et par obéissance à ta Parole. Je crois que tu vas bénir mon mariage. Aide-moi à respecter mon mari même quand c’est difficile. Aide-moi à réparer les dégâts que j’ai pu causés dans son cœur à cause de mon manque de soumission. Au nom de Jésus, amen !

Si tu sens que le Saint-Esprit te pousse à demander pardon à ton mari pour ton manque de respect envers lui, vas-y ! Fais-le !

Sinon, j’avais prévu de te parler de la place des enfants au sein de la famille mais je crois que ce sera pour la semaine prochaine ! D’abord il faut que tu digères mon carnet d’aujourd’hui ! ;-)

Tes commentaires sont les bienvenus !

Bon week-end !

Sylvie

Tu as aimé ce carnet ? En le lisant tu as peut-être pensé à une amie qui serait encouragée à sa lecture. Je t'invite à le partager en cliquant sur le bouton de partage de ton choix ci-desous (Facebook, Twitter, Google+). Tu peux aussi me laisser un commentaire. Merci !

5 choses qui peuvent mettre ton couple en péril

5 choses qui peuvent mettre ton couple en péril

Bâtis une arche ! (suite)

Bâtis une arche ! (suite)