5 choses qui peuvent mettre ton couple en péril

5 choses qui peuvent mettre ton couple en péril

Chère lectrice,

J’espère que mon carnet de la semaine dernière ne t’a pas trop ébranlée et que tu as pu le lire jusqu’à la fin ! J’y abordais la délicate question de la soumission de la femme. Si toi qui lis ces lignes, tu as manqué ce sujet, tu peux te mettre à jour en cliquant ici.

J’ai été touchée de recevoir des messages de remerciements, d’encouragements mais aussi des petits mots où des femmes de différents horizons me confiaient leurs peines ou me faisaient part de leur désarroi. Chère lectrice, je veux te remercier pour ta confiance, je n’ai pas toujours le temps de te répondre comme je le voudrais car ma trépidante vie familiale me tient occupée. Je prie que le Seigneur bénisse ton couple. Je veux te dire cette semaine que Jésus voit tes larmes, ta souffrance, il est ton réconfort dans la détresse. Je déclare aussi sur ton couple qu’il est le réparateur des brèches– ces brèches de l’incompréhension, de la discorde ou des blessures qui ont effrité l’unité de ton couple. Jésus est capable de réparer et d’unir à nouveau. Je prie qu’il te donne la sagesse afin que tu puisses collaborer avec lui à la restauration de ton foyer.

Chère lectrice, je veux aussi te rappeler que lorsque le Seigneur met le doigt sur un aspect de notre vie ou qu’il nous « rappelle à l’ordre », ce n’est JAMAIS pour nous condamner ou nous culpabiliser. C’est dans le but de nous faire prendre conscience de nos erreurs, de nos failles et ce, afin de nous aider à les réparer. Jésus est celui qui change le mal en bien et qui nous transforme de gloire en gloire. Il est celui qui peut transformer ton mariage de gloire en gloire !

Cette semaine, j’aimerais te parler de quelques écueils à éviter dans le mariage. Il s’agit de déséquilibres qui subtilement peuvent s’introduire dans la vie de couple et être source de tensions, parfois grandissantes au fil du temps. 

(Si tu as commencé à lire l'article dans un courriel, reprends ta lecture ici)

carnet marquepage.png

Après Dieu, notre conjoint est la personne qui doit avoir la première place dans notre cœur,elle est prioritaire sur nos enfants, nos parents, nos amis, notre travail ou notre implication à l’église. Seulement voilà, il arrive qu’il y ait parfois inversion des priorités ! Même si ce n’était pas voulu au départ, les besoins de nos chères têtes blondes, les exigences de notre patron, ou notre service à l’église peuvent voler la première place à notre mari et le reléguer en 2ème ou 3ème position ! De façon consciente ou non, nous permettons à des choses ou à des personnes de se placer entre nous et notre conjoint. Voici donc quelques exemples de déséquilibres qui peuvent menacer notre mariage :

·     Le déséquilibre lié aux enfants :

Le couple constitue le noyau de la famille. Les enfants viennent s’y greffer jusqu’à ce qu’ils prennent leur envol pour mener leur vie d’adulte. L’arrivée du nourrisson vient souvent perturber la vie jusque-là tranquille des jeunes parents qui découvrent leurs nouvelles responsabilités (et ce alors que bébé n’a pas été livré à la maternité avec son mode d’emploi !). Un temps d’adaptation et d’apprentissage est nécessaire. Si les enfants sont des cadeaux de Dieu, il n’en reste pas moins que la cellule de base de la famille demeure le couple, l’enfant est venu s’y ajouter. Il y a danger lorsque, alors que le couple traversait déjà des temps difficiles, la nouvelle maman transfère l’attachement qu’elle portait à son conjoint vers son bébé. Il peut même arriver avec le temps qu’elle construise tout son univers et son identité autour de son rôle de mère, oubliant son rôle d’épouse. Un déséquilibre s’installe alors. L’arrivée des enfants dans le foyer représente des défis, il faut veiller à préserver la qualité des relations au sein du couple. Chère lectrice, veille à ce que tes enfants ne prennent pas toute la place dans ton cœur et dans ton emploi du temps. De quand date ton dernier rdv amoureux avec ton chéri ? Garde du temps pour ta vie de couple, si tu ne veux pas prendre le risque de n’avoir plus rien à dire à ton mari une fois que les enfants auront quitté le cocon familial. Il est triste de constater que bon nombre de couples, chrétiens ou non, se séparent alors que les enfants deviennent adultes. Ils ont tout donné pour leur progéniture mais ont négligé d’entretenir leur relation amoureuse. Nos enfants nous sont prêtés pour un temps, un jour ils partiront. Par contre, notre conjoint est censé demeurer avec nous jusqu’à ce que la mort nous sépare. Continue d’investir dans ta vie de couple. Si ton couple est en santé, ta famille le sera aussi. Je peux te dire qu’en étant parents de 4 jeunes enfants, il serait facile pour mon mari et moi d’être happés par les responsabilités parentales. Mais nous veillons à entretenir la flamme et à ne pas oublier qu’avant d’être des parents, nous sommes des époux. Alors, chère lectrice, ajuste ton emploi du temps et réserve une table dans un bon petit restau ou alors mets les enfants coucher plus tôt ce week-end pour organiser un tête-à-tête avec ton bien-aimé !

·     Le déséquilibre lié au travail

Le travail occupe souvent une très large place dans notre quotidien. On connaît la formule : Métro, boulot, dodo. Les journées sont parfois exigeantes et nous laissent vidées de nous-mêmes. Il faut encore trouver l’énergie pour s’occuper des enfants, du ménage, du chien et de notre vie de couple ! (ah ! il y a aussi le poisson à nourrir, le gazon à tondre et les poubelles à sortir !) Mais le travail peut être encore plus envahissant lorsqu’il continue à occuper nos pensées une fois rentré à la maison (la tentation est particulièrement grande pour deux époux qui travaillent ensemble de continuer à parler boulot à table et jusque dans le lit). Et des fois, ce n’est pas juste les pensées, c’est carrément la charge de travail qui s’invite dans le nid familial : coups de fils à passer, e-mails à répondre et dossiers qui s’empilent sur la table du salon. Pour une soirée ou deux, ça va, mais des fois ça devient l’ordinaire de la semaine ! Et la vie de couple dans tout ça ? Il est de la responsabilité de chaque conjoint de veiller à ce qu’un tel déséquilibre ne s’installe pas. La vraie question à se poser est : qu’est-ce qui se cache derrière tout cela ? Le désir de réussir professionnellement, de faire carrière mais en sacrifiant sa vie de couple et sa famille ? Le travail peut être vraiment très prenant et il nous faut mettre des limites ! Je connais un couple où le mari, pour rembourser des dettes ou pour tout simplement gagner plus, accepte d’avoir deux travails. La vie de famille s’en trouve alors bouleversée, plus de temps pour les sorties avec les enfants et encore moins les têtes à têtes ! Souvent, on accepte ce genre de choses pour une saison, le problème c’est que souvent la saison perdure et ce qui ne devait durer qu’un temps est devenu permanent. Chère lectrice, le travail peut être envahissant et menacer ta vie de couple, il te faut veiller. Des mariages se sont effondrés car le conjoint, à cause du travail, n’était plus visible à la maison. Toujours absent. Avec les frustrations que cela engendre. Ce qui devait bénir la famille a conduit à sa ruine. Si c’est ton cas, il te faut remettre le travail à sa place, rétablir l’équilibre et faire à nouveau de ton couple et de ta famille une priorité.

·     Le déséquilibre lié aux amitiés :

Avoir des amies est une bénédiction. Se sentir soutenue, comprise et appréciée, partager ses joies et ses peines sont des trésors de l’amitié qu’il nous faut chérir et cultiver. Je bénis personnellement le Seigneur pour les précieuses amies qu’il a placées dans ma vie. Ce sont des femmes de valeur à qui je peux me confier et auprès de qui je peux trouver conseil. Mes chères amies, je vous aime ! Toutefois, elles ne remplacent pas mon mari. Sa place est unique dans mon cœur. Notre conjoint devrait toujours être notre meilleur ami et notre premier confident. Nous ne devrions pas construire une complicité exclusive avec notre meilleure amie au détriment de notre mari. Il n’est pas logique qu’elle en sache plus sur l’état de notre cœur que notre époux. Même si nous les femmes avons souvent une oreille plus attentive que ces messieurs, sachons résister à la tentation de confier tous nos secrets à notre meilleure amie au détriment de notre cher et tendre. À terme, on se sentirait ainsi plus proche de notre amie que de notre mari, mais les choses ne doivent pas aller ainsi. Chère lectrice, continue de construire une relation de qualité avec ton mari et place le loin devant tes copines, si précieuses soient-elles. Même si c’est très facile pour deux amies proches de tout se raconter, notre mari doit être le premier à qui on livre ses confidences. Certains couples oublient par ailleurs qu’ils ont quitté le célibat et voudraient avoir la même vie sociale que lorsqu’ils vivaient seuls. Des fois, c’est l’un des conjoints qui souffre de cette situation. Il est nécessaire encore là de comprendre qu’une fois marié, notre couple devient la priorité sur les amis. Cela ne signifie pas qu’on n’a plus le droit d’avoir des amis, mais tout est question d’équilibre.

Chère lectrice, serais-tu tombée dans l’un de ces déséquilibres ? Ta vie de couple en pâtit ? Il convient de remettre un peu d’ordre dans tes priorités ! 

Veux-tu prier avec moi maintenant ?

Seigneur, aide-moi à mener une vie équilibrée et à prendre soin de mon couple. Merci pour le conjoint que tu m’as donné, aide-moi à veiller et à ne pas laisser s’immiscer des choses ou des personnes entre nous. Au nom de Jésus, amen !

Je devais te parler de 5 sources de déséquilibres mais je n’ai eu le temps d’en aborder que 3, le reste, ce sera pour la semaine prochaine. Au programme : belle-famille et vie d’église !

À bientôt,

Sylvie

PS : Tu ne vas pas me croire ! Pourtant, je t’assure, c’est la stricte vérité ! Photos à l’appui ! Après toute la faune qui s’est introduite chez moi (tu trouveras les détails dans ce carnet), devine quelle créature David a découvert ce jeudi soir dans notre garage ? Un serpent ! Certes, un mini, mais un serpent quand même !

ban#20bis.jpg

On m’avait prévenue qu’il pouvait y en avoir dans certains coins de la Réunion ! Je ne m’attendais pas à en trouver près d’un centre-ville ! Inutile de te dire que je capote ! (ça c’est du québécois !) J’ose à peine pénétrer dans le garage désormais ! (David a fait fuir le vilain reptile mais bon…), j’essaie de me souvenir de ce verset qui me dit que j’ai autorité sur la Création … Quant à la souris, elle continue de courir …à moins qu’elle ne rencontre le serpent sur sa route …

Tu as aimé ce carnet ? En le lisant tu as peut-être pensé à une amie qui serait encouragée à sa lecture. Je t'invite à le partager en cliquant sur le bouton de partage de ton choix ci-desous (Facebook, Twitter, Google+). Tu peux aussi me laisser un commentaire. Merci !

Belle-famille : les écueils à éviter pour préserver ton couple

Belle-famille : les écueils à éviter pour préserver ton couple

Comment attirer la faveur de Dieu sur ton couple ?

Comment attirer la faveur de Dieu sur ton couple ?