Laisse-toi aimer !

Laisse-toi aimer !

« Combien long, large, profond, élevé est l’amour du Christ. » Eph.3.18 PVV

Chère lectrice,

Laisse-moi te raconter une anecdote qui m’est arrivée il y a quelque temps. Tu te souviens de mes mésaventures avec la faune locale ? souris, serpent, moustiques, margouillats, babouks et cafards (quand même la liste est longue ! …) Eh bien, je te raconte aujourd’hui un nouvel épisode de cette saga. Figure-toi que dernièrement c’est un petit oiseau qui s’est introduit dans ma cuisine ! Bon c’est vrai, pas de quoi avoir peur ! (quoique ! si jamais il venait s’agripper à mes cheveux !?) Je te décris la scène : un moineau apeuré voletait d’un coin de la pièce à un autre, se posant ici et là et cherchant en vain une porte de sortie sous les yeux fascinés de Chacha et de mes deux grandes. Tandis que je l’observais et tentais tant bien que mal de le faire sortir, je fus surprise de le voir se blottir dans un bouquet de fleurs défraichi qui ornait mon comptoir de cuisine. Niché dans la gypsophile, le petit moineau semblait avoir retrouvé un écrin de verdure au sein de l’environnement inhospitalier qui l’entourait. Munie d’un goupillon (tu sais le truc pour laver les biberons – on prend ce qu’on a sous la main dans ce genre de situations), je réussis enfin à le pousser vers la fenêtre grande ouverte qui lui offrait la liberté ! Ouf !

oiseau.jpg

Tu sais quoi ? Ce petit oiseau qui avait fait irruption dans ma cuisine cherchait désespérément son élément naturel et il avait cru le retrouver au milieu de mes fleurs à moitié fanées. Il a été créé pour voler et vivre en liberté dans la nature. De même, un poisson est fait pour nager dans l’eau. Un cheval quant à lui a été créé pour galoper dans les prairies. On pourrait multiplier les exemples de la sorte. Mais sais-tu que nous, créatures humaines faites à l’image de Dieu, nous avons été créées pour aimer et être aimées ? Et que l’environnement auquel notre âme soupire est la présence de Dieu ?

(Si tu as commencé à lire l'article dans un courriel, reprends ta lecture ici)

carnet marquepage.png

Oui, chère lectrice, fondamentalement, outre les besoins primaires (manger, boire, dormir), ton être a chaque jour besoin de recevoir de l’amour et d’en donner. L’amour de Dieu est ton oxygène, ta source. Sans lui, ton âme dépérit, ton être n’a pas le carburant dont il a besoin ! Cet amour est ta force et te permet de t’épanouir.

La bonne nouvelle, c’est que Jésus veut nous inonder, nous immerger de son amour ! Le problème c’est que bien souvent, on se contente de gouttelettes ! (ou pire, d’un brumisateur). Il arrive qu’on ressemble à une éponge à moitié sèche (et qui râpe les autres, aïe aïe aïe !) alors qu’on devrait être cette éponge imbibée qui coule et qui rafraichit autour de soi. Ne sois plus à bout de souffle ! Viens te ressourcer auprès de celui qui t’attend les bras grands ouverts ! 

Chère lectrice, permets-moi de te poser cette question : crois-tu vraiment au fond de ton cœur que le Père t’aime ? Le sais-tu avec ta tête ou avec ton cœur ? Le Seigneur voudrait saturer ton cœur de sa présence afin qu’aucune épreuve, aucun mensonge de l’ennemi, aucune blessure ne puisse te faire douter de la puissance et de la réalité de son amour pour toi. 

Il t’aime personnellement et inconditionnellement. Qu’est-ce qui t’empêche de goûter pleinement à cet amour ? Te crois-tu indigne ? Pas assez ceci ou trop cela ? Une faute, un péché ? L’amour de Dieu pour toi est bien supérieur à tout ceci, il n’a rien à voir avec ta spiritualité ou tes performances. Tu n’as pas à le mériter, il t’est offert sans condition. Jésus t’aime parfaitement et tu ne peux rien faire pour qu’il t’aime plus. Il t’aime déjà à fond ! Tu as juste à venir dans ses bras !

As-tu peur de Dieu ? Bien souvent, on transpose les erreurs et manquements de nos parents sur Dieu. On pense qu’il leur ressemble. On le croit sévère, exigeant, injuste, dur, peu attentionné, peu démonstratif. Il n’en est rien. Connais-tu vraiment le cœur de Dieu ? Il veut te le communiquer dans sa présence.

Tu veux que je te partage un secret ? Voici à quoi ressemblent mes tête à tête avec Jésus : je prends ma tasse de thé et mon carnet, je m’installe confortablement sur mon lit ou à mon bureau (bon là la chaise est plus dure) et je fais tourner de la louange en boucle (en ce moment c’est cette musique : https://www.youtube.com/watch?v=V8vym4gtcEM). Je fixe mon attention sur Jésus, je me laisse porter par la musique et j’entre dans sa présence. Et là, mon âme est rafraîchie. 

Chère lectrice, l’amour de Dieu est ce dont tu as besoin. C’est cet amour qui guérira ton cœur des blessures, des trahisons et des déceptions. Souvent, notre cœur n’est pas bien car on n’a pas assez goûté à cet amour. On a besoin d’en être submergé. 

Je pourrais encore écrire des lignes et des lignes sur l’amour de Dieu. Mais vois-tu, le mieux est de l’expérimenter. 

Voici ce que je te propose : prends un temps pour rencontrer le Seigneur. Retire-toi dans un endroit seule, sans distraction (exit le portable, la télé, le mari et les enfants). Fais tourner la musique ci-dessus ou une autre de ton choix et présente-toi à Jésus telle que tu es. Attends que sa douce présence vienne et laisse-toi aimer. Profite de sa présence. Elle réchauffera ton âme.

Ensuite, tu pourras demander au Seigneur quelle est ta valeur et quels sont les mensonges que tu croyais sur lui. Il te parlera peut-être par un verset (garde ta Bible à côté de toi), une phrase qu’il imprimera dans ton cœur ou par une image (on appelle cela une vision !). Reçois ces choses simplement, comme un enfant.

Laisse-moi prier pour toi :

Seigneur, je te prie de révéler à quel point tu nous aimes. Je prie qu’on goûte comme jamais à ton amour. Qu’il vienne balayer toutes les craintes et tous les mensonges. Qu’il guérisse au plus profond nos âmes. Je prie pour un baptême d’amour. Saint-Esprit, alors qu’on passe du temps dans ta présence, viens nous visiter maintenant et nous marquer de ton sceau. Au nom de Jésus, amen !

N’oublie pas ta boîte de kleenex, tu en auras peut-être besoin ! Car lorsque Dieu se manifeste à nous, il n’est pas rare qu’on ait le goût de pleurer ! Moi la première !

Si tu as été bénie, n’oublie pas de me partager ton expérience !

À bientôt !

Sylvie

Tu as aimé ce carnet ? En le lisant tu as peut-être pensé à une amie qui serait encouragée à sa lecture. Je t'invite à le partager en cliquant sur le bouton de partage de ton choix ci-desous (Facebook, Twitter, Google+). Tu peux aussi me laisser un commentaire. Merci ! Et n’oublie pas de t’inscrire à mon blog pour être sûre de ne manquer aucun carnet ! 

Cure de détox !

Cure de détox !

Pourquoi je n'ai pas fait de burn-out

Pourquoi je n'ai pas fait de burn-out