La fois où j’ai (presque) failli mourir !

La fois où j’ai (presque) failli mourir !

Chère lectrice,

Comment vas-tu ? Alors, où en es-tu dans ta cure de détox ? As-tu osé te placer devant ton miroir et te déclarer la flamme ? Si tu ne comprends rien de ce que je raconte et que tu as manqué un épisode, tu peux retrouver mon dernier carnet ici ! Je t’y explique tout en détails !

Aujourd’hui je te raconte la fois où j’ai presque failli perdre la vie ! Ce n’était ni à bord d’un avion ni lors d’un saut en parachute (bon ça, ça ne risque pas !) Non, c’est tout bonnement lorsque mon cher mari nous a emmenées mes vaillantes filles et moi faire un parcours digne de Koh-Lanta ! Pour son anniversaire, il avait eu la bonne idée de nous faire découvrir un superbe coin de la Réunion. C’était pour Camille, Chloé et moi (pas sportive pour un sou) notre première vraie rando sur l’île intense ! Mais moi qui pensais aller me promener sur un sentier tranquille, j’ai découvert en cours de route que c’était les aventures d’Indiana Jones qui m’attendaient ! Au programme : traversée de grottes (où tu vois que dalle !), sentier au bord du vide (bonjour le vertige !), escalades, franchissement d’obstacles, marche dans un couloir d’eau froide.  

Heureusement qu’on n’avait pas emmené les petites et leurs poussettes ! T’imagines ?

« Au secours, j’ai peur ! Je ne veux pas mourir ici ! » Malgré la peur du vide à côté de moi (à juste quelques centimètres par endroits), il m’a fallu continuer à avancer, pas après pas, en ayant les yeux fixés sur l’objectif : la cascade d’eau cristalline nichée dans un écrin de verdure au bout du parcours ! 

Ouf ! Bien arrivés ! Ça valait la peine finalement !

Au bout du compte, ce fut une belle expérience que je suis contente d’avoir vécue ! 

Tu sais quoi, même si on a peur, on peut avancer quand même ! Un pas après l’autre, les yeux fixés sur notre objectif ! Ce n’est pas parce que j’ai peur que je ne le fais pas ! Souvent la peur voudrait nous paralyser et nous priver des belles choses qu’on pourrait vivre. On la croise souvent au cours de nos journées : c’est la peur de ne pas être à la hauteur, la peur du jugement, du rejet, de l’échec, du regard des autres …

La vérité, c’est qu’on est souvent plus capable qu’on ne le pense ! On a souvent des ressources de courage et d’audace qui sommeillent au fond de nous ! Et Jésus est là pour nous accompagner à chaque pas. Il nous communique force, détermination et persévérance.

carnet marquepage.png

(Si tu as commencé à lire l'article dans un courriel, reprends ta lecture ici)

Tiens, je te montre quelques photos ! Je te partage le spectacle et aussi nos têtes en bout de course

Tu connais ce verset :

Je puis tout par celui qui me fortifie. Philipiens 4.13

C’est vrai ! Le Seigneur nous rend capables pour chacune des situations que nous affrontons. Pour les choses banales du quotidien comme pour les plus grands exploits de nos vies ! Tu veux que je te raconte quelques-uns de mes exploits ?

  • Le dernier en date : aller faire les courses au supermarché (en centre-ville !) seule avec les 4 filles ! Tout un exploit quand on sait que j’avais peur de conduire notre minibus (un mastodonte pour les familles nombreuses !) et de me garer dans un parking sous-terrain toujours bondé et où les places sont minuscules. Yes I can ! Tiens, voici une photo de moi aux commandes !

  • Il y a quelques années : enseigner à des élèves dont la plupart voulaient tout sauf travailler !

  • Oser me tenir devant un auditoire (sans rougir ou presque !) et partager ce que Dieu a mis sur mon cœur

Et toi, quels sont tes défis ? Qu’est-ce que tu dois OSER faire ? 

Il y a des exploits qui t’attendent ! Tu les accompliras si tu comptes sur Jésus et que tu affrontes la peur qui se dressera sournoisement sur ton chemin !

Ces exploits, c’est peut-être comme moi, te rendre au supermarché du coin avec toute ta tribu, c’est peut-être rendre témoignage de ta foi à ta voisine, démarrer une nouvelle formation en vue d’une réorientation professionnelle, écrire un livre ou te lancer dans un projet que Dieu t’a mis à cœur. C’est peut-être aussi oser parler à ton patron, régler un différend avec ta sœur ou t’adresser à un public. 

Chère lectrice, mets-toi en marche ! Fais le premier pas ! Même si ton cœur bat très fort, que tes jambes flageolent et que tu penses que tu vas défaillir, fais-le quand même ! Jésus marche à tes côtés ! Si tu tiens tête à la peur et que tu persévères à chaque pas que tu fais, elle devra céder. 

Jésus a déjà les deux mains percées qui t’applaudissent et t’encouragent ! 

Alors vas-y ! Go for it !!!

Et n’oublie pas de me raconter ! 

De tout cœur avec toi !

Sylvie

Ps : J’ai un cadeau pour toi cette semaine ! En fait, pas moi mais mon mari ! Il t’offre gratuitement ici les 3 premiers chapitres de son nouveau livre, Guérir les malades. C’est super bon !

Ps bis : Il y a du nouveau cette semaine ! J’ai décidé de te partager certains témoignages et commentaires des lectrices qui me suivent et m’écrivent. Tu pourras les découvrir sous la rubrique « Le courrier des lectrices »! Tu verras, c’est édifiant ! N’hésite pas non plus à m’écrire ! Je publierai ton témoignage avec ton autorisation bien sûr !


Le courrier des lectrices.jpg

« Merci Sylvie pour tes carnets qui encouragent et édifient toujours. Je viens de terminer de lire ton dernier carnet Cure de détox. Je t'écris pour te dire qu'il m'a bouleversée. Dieu m'a fait savoir il y a deux jours que je devais apprendre à m'aimer. Je pensais m'aimer mais ce n'était pas le cas. Je l'ai supplié de me dire comment faire. J'ai eu un gros instant de panique. Je sais qu'il m'invite encore et encore à le laisser me montrer. Il guérit mon cœur chaque jour. Ce matin, j'ouvre ton carnet et tu donnes ces clefs si précieuses ! Je te remercie du fond du cœur. »

Marie, France

 

« Allo Sylvie,
Je voulais juste te remercier et te dire combien j’ai apprécié ton dernier carnet sur « apprendre à s’aimer ». Il y a quelques jours, quand je parlais à Dieu, c’était exactement mon sujet de prière : Seigneur, comment je fais pour m’aimer...? Je savais que si je ne le faisais pas, peu importe ce que je pourrais faire dans ma vie, je ne serais pas heureuse, je ne serais pas épanouie, etc. Tu as mis les mots sur tout ce que j’avais dans mon cœur. Hier, je suis tombée sur une vieille photo de moi à 5 ans chez le dentiste. Je me suis regardée et le Seigneur m’a montré que j’étais toujours cette belle petite fille toute mignonne à ses yeux. Moi quand je regardais la photo, je ne voyais rien que je pouvais reprocher à cette petite fille, elle était belle, gentille, épanouie, simple et elle-même. Dieu m’aimait depuis ce temps et Il m’aime encore comme ça. C’est simple, mais ça a été un baume pour mon cœur! Je ne faisais rien pour qu’Il m’aime (comme on peut se faire prendre au jeu quand on est plus vieux...) et j’ai réalisé que c’est comme ça encore, Il m’aime. »
Mireille, Canada

Tu as aimé ce carnet ? En le lisant tu as peut-être pensé à une amie qui serait encouragée à sa lecture. Je t'invite à le partager en cliquant sur le bouton de partage de ton choix ci-desous (Facebook, Twitter, Google+). Tu peux aussi me laisser un commentaire. Merci ! Et n’oublie pas de t’inscrire à mon blog pour être sûre de ne manquer aucun carnet ! 

Une pour toutes, toutes pour une !

Une pour toutes, toutes pour une !

Cure de détox !

Cure de détox !